LaLibre.be - Christophe Lamfalussy - 16 juin 2015   

Un haut diplomate azéri basé à Bruxelles, Arif Mammadov, a été congédié pour avoir écrit un post sur son compte Facebook critiquant le gouvernement azéri après l’incendie dévastateur de Bakou le 19 mai dernier (15 morts). Son accréditation lui a été retirée, un journal gouvernemental a appelé à ce qu’il soit kidnappé à Bruxelles et ramené de force dans le coffre d’une voiture en Azerbaïdjan, tandis que cinq autres diplomates azéris, qui avaient "liké" (approuvé, NdlR) son post, ont été licenciés.

"On me traite d’arménien, d’homosexuel, d’espion russe dans les médias gouvernementaux", explique à "La Libre" le diplomate, qui vit depuis 20 ans à Bruxelles.

Actor’s Studio  

Rue de la Fourche 17-19
1000 Bruxelles
Téléphone : 02 503 31 45
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
ATTENTION : l'entrée du cinéma est désormais au 17-19 rue de la Fourche

Horaires & séances : du mercredi 24/06 au mardi 30/06 à 21h05.

Drame historique sur le génocide arménien.

Réalisé par Fatih Akin, avec Tahar Rahim, Simon Abkarian, Arsinée Khanjian.

2h18. VO st Bil.

Pour voir la bande annonce, cliquer ICI

"The Cut, les bonnes intentions ne font pas toujours les grands films". La critique de LeVif.be - Par  Jean-François Pluijgers - 2 juin 2015 

ARTE :  Documentaire aventure

Inédit - Finlande - 45 min. Réalisation : Nanna Tulikoura 

Un périple à travers le Caucase avec l'acteur finlandais Ville Haapasalo.

" EN ARMENIE ". Pour visionner cet épisode, cliquer:  ICI

" EXPEDITION AU LAC SEVAN ". Pour visionner cet épisode, cliquer:  ICI

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (Avec les rédactions du Soir en ligne, du Soir, d’AFP, d’AP et de Belga) - mardi 16 Juin 2015

L’opposition parlementaire s’est entendue sur des amendements communs qui demandent au gouvernement fédéral de reconnaître le génocide arménien. Ils ont été déposés mardi en commission de la Chambre.

RTL Info/ AFP - 15 juin 2015

Cris hostiles, pouces baissés en signe de mise à mort, sportifs tenus au secret, ambiance de peur: les athlètes arméniens sont sous pression aux Jeux européens de Bakou à cause du conflit sans fin qui oppose leur pays à l'Azerbaïdjan. "Ce n'est pas facile de participer à une compétition dans ces conditions", soupire Karen Giloyam, l'un des responsables de l'équipe arménienne de lutte, qui espère néanmoins que ces Jeux permettront d'améliorer les relations entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan.

RTBF - Le contrechamp de 7 A LA UNE - samedi 13 juin 2015

Pour visionner ce reportage de la RTBF, cliquer ICI

Cette semaine, notre journaliste est allé à la rencontre d'élus PS belgo-turcs. Avec son franc parlé il aborde le sujet qui fait polémique: la reconnaissance du génocide arménien.

Pour ces élus, difficile de concilier la position du PS avec les convictions d'une partie de leur électorat. Leçon de langue de bois au micro de Tristan Godaert.                                                                                                                          Photo RTBF Le contrechamp de 7 A la Une

 

Par Nicolas Zomersztajn (CCLJ) - mardi 9 juin 2015

Suite aux polémiques liées aux commémorations du Centenaire du génocide des Arméniens, Simone Susskind, députée bruxelloise PS, s’est vu confier une mission de « déminage » visant à mettre en place un dialogue, encore inexistant aujourd’hui, entre Belges d’origines turque et arménienne.

Une initiative cosmétique ou un engagement sincère en faveur d’une réelle reconnaissance ?

Le Soir. De notre correspondante à Istanbul, Anne Andlauer. Dimanche 7 juin 2015. 

Le Parti de la justice et du développement (AKP) a remporté dimanche les élections législatives en Turquie. Mais sa victoire n’en est pas une : l’AKP perd sa majorité d’absolue, en raison notamment de l’exploit d’un petit parti pro-kurde.

Une page importante de l’histoire politique turque s’est écrite dimanche.

RTBF Chroniques - J. Montay - 2 juin 2015

Il y a deux mots que les politiques francophones doivent savoir prononcer en ce moment : "génocide arménien". Celui qui ne peut pas dire ces mots de façon explicite, risque d'être mis dehors par son président de parti. Pour Mahinur Ozdemir (CDH), c'est chose faite : son président, Benoît Lutgen, l'a exclue du parti. Rien de tel dans les partis flamands, bien que certains politiques y nient aussi le génocide. Un génocide, deux univers ? Voire plus ? Pourquoi cette différence ?

Regards - Par Nicolas Zomersztajn – 31 mai 2015

Mahinur Özdemir, députée bruxelloise exclue du CDH pour ne pas avoir reconnu le génocide des Arméniens a reçu le soutien de l’AKP d’Erdogan. Emir Kir, député-bourgmestre PS de Saint-Josse, refusant également de reconnaître ce génocide peut compter sur Philippe Moureaux. Comment expliquer cette convergence de vue entre un socialiste belge et un parti conservateur islamiste turc ?

RTBF - lundi 1 juin 2015 

La Belgique pourrait reconnaître officiellement le génocide arménien. Un texte en ce sens est en cours de finalisation au Parlement fédéral. Cette résolution a été cosignée par les quatre partis de la majorité fédérale.

Mais elle ne sera pas votée tout de suite, la majorité ne voulant pas se précipiter sur un sujet sensible. L'opposition francophone trouve ce texte abscons et ambigu.    

LeVif.be/Belga - 01/06

La représentation à Bruxelles auprès de l'Union européenne du Parti pour la justice et le développement (AKP) du président turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé dans une lettre ouverte "son soutien" à la députée Mahinur Özdemir, qui a été exclue du cdH pour avoir refusé de reconnaître l'existence du génocide arménien, peut-on lire dimanche sur les sites de la Libre et de la Dernière Heure.

RTL - 30 mai 2015

La position ferme du cdH, qui a exclu la députée bruxelloise Mahinur Özdemir hier car elle refusait de reconnaitre le génocide arménien comme le code de déontologie du parti le prévoit, met la pression sur les autres partis. Que va décider le PS, confronté au même problème avec certains de ses élus, comme sa locomotive à Bruxelles, Emir Kir?

Pour voir le reportage, cliquer ICI

LaLibre.be - Antoine Clevers - 30 mai 2015

Fermeté absolue. "S’il y a un négationniste (du génocide arménien, NdlR) au sein du CDH, il est dehors dans la seconde", avait déclaré Benoît Lutgen, le 22 mai, sur "La Première". Il aura fallu un peu plus d’une seconde pour que les instances du parti tranchent, mais la sentence est bel et bien tombée, vendredi, peu avant 16 h.

"Le Comité de déontologie, d’éthique et d’arbitrage du CDH a reçu ce vendredi 29 mai […] Mahinur Özdemir, députée régionale bruxelloise" , a indiqué la formation dans un communiqué. "Le Comité […] lui a demandé de réaffirmer qu’elle reconnaît sans équivoque le génocide arménien, conformément à ce qui est stipulé dans le code de déontologie (du) CDH (et qu’elle a signé, NdlR). Mme Özdemir a refusé de reconnaître le génocide arménien […] Le Comité a donc pris acte qu’elle ne faisait plus partie du CDH et l’invite, dans la ligne de ses engagements, à remettre ses mandats de députée régionale et de conseillère communale." Implacable.

"S'il y a un négationniste au sein du cdH, il est dehors dans la seconde !", assurait dernièrement Benoît Lutgen, le président du cdH. L'équipe de RTL-TVI a donc souhaité connaître la position de plusieurs élus du parti centriste, d'origine turque, concernant le génocide arménien. Pour se faire, une équipe de la chaîne s'est rendue au Parlement bruxellois pour interroger Mahinur Özdemir.

Huffington Post - 27 mai 2015

Les Blogs :  Jan Varoujan, Directeur de la revue Europe&Orient

En avril dernier, en pleine commémoration du Génocide des Arméniens, Emir Kir, un homme politique belge, s'est fait remarquer par son absence sur les bancs socialistes du Parlement bruxellois, lors de la minute de silence en mémoire des victimes du Génocide des Arméniens de 1915 (Medz Yeghern). Pour rappel, ce député d'origine turque conteste dans ce cas précis l'utilisation du terme "génocide ".

RTBF - Matin Première - 22/05/2015 

Le président du cdH était l'invité de L'Acteur en Direct ce vendredi dans Matin Première.

Interrogé sur les propos tenus par un de ses échevins cdH à Molenbeek et député bruxellois, qui ont suscité la polémique au sujet du génocide arménien, Benoît Lutgen s'est montré très clair : les négationnistes n'ont pas leur place dans son parti, "c'est dans notre code de déontologie", dit-il.

"La communauté vit à l'heure d'Ankara"

Info-turk.be  - Dogan Ozguden - 23 mai 2015

Le Soir du 23 mai 2015 a consacré une page entière sous titre "Les Belgo-Turcs prennent le mégaphone" au rassemblement négationniste turc qui aura lieu le même jour à Bruxelles.

Dans la même page, une colonne a été réservée à quelques avis critiques au sein de la communauté turque.

7sur 7/ Belga -  23 mai 2015

Sous la direction de l'asbl Centre Bruxellois du Génocide Syriaque 1915 - 2015, une stèle a été inaugurée vendredi entre 13H00 et 15H30 place Van Meyel à Etterbeek, pour commémorer le centenaire du génocide de 1915 perpétré par l'empire ottoman à l'encontre des Syriaques, Assyriens et Chaldéens, en présence du patriarche de l'église syriaque orthodoxe d'Antioche Moran Mor Ignatius Afrem II Kerim et du bourgmestre de la commune Vincent De Wolf.

Le Soir.be avec Belga – 21 mai 2015

Bernard Clerfayt estime qu’il ne peut pas interdire la manifestation de samedi à Bruxelles sans «aller à l’encontre du principe de la liberté d’expression».

Le bourgmestre de Schaerbeek, Bernard Clerfayt a décidé jeudi «de ne pas autoriser mais de tolérer» le rassemblement pro-turc annoncé pour samedi sur le territoire de sa commune. La Plateforme des belgo-turcs a annoncé mercredi une manifestation qui devrait avoir lieu samedi de 13h00 à 15h00 à la gare du Nord, à Bruxelles et qui, selon ses organisateurs, concerne les polémiques sur le génocide arménien.

La Libre.be - mercredi 20 mai 2015  - Ch.Ly.

La communauté turque de Belgique, à son tour, se mobilise dans l'affaire du génocide arménien.

Une plateforme informelle, réunie sur les réseaux sociaux, appelle ce samedi 23 mai à une “action spécifique concernant les polémiques sur le soi-disant génocide arménien”, sous la forme d'une manifestation, l'après-midi, à la gare du Nord de Bruxelles.

Cinergie.be - Webzine n°204 - Mai 2015

Si tu vas aujourd’hui en Arménie, tu entendras chanter les fantômes.

La réparation, c’est d’abord une question politique, une question de justice. Mais il peut y avoir aussi une réparation spirituelle qui donne des forces, de la patience.

Le long-métrage de Nathalie Rossetti et Turi Finocchiaro témoigne de la possibilité d’une telle réparation spirituelle, au-delà du deuil et du déni, cent ans après le génocide des Arméniens.

Le Vif/L’Express - 1 Mai 2015
par M.-C. R. (à Erevan)

Le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders (MR), est-il sensible à la cause arménienne ? 

"Je n’ai pas décoré Charles Aznavour par hasard", élude-t-il. Officier de l’Ordre de Léopold, en 2004, l’illustre chanteur français lui a d’ailleurs envoyé un petit mot d’accueil à son arrivée dans la capitale arménienne. C’était deux jours après la commémoration du centenaire du génocide, le 24 avril, quand les "fleurs étaient fanées et les lampions éteints"’, selon Bernard Coulie (UCL).

La Libre Belgique – 15 mai 2015.

Le reportage (4 pages) de Philippe Paquet, envoyé spécial au Nagorno-Karabakh.    

Dans la lumière rasante de la fin de journée, le paysage est féerique. A Goris, nous avons laissé la route que nous suivions depuis Erevan, la capitale arménienne, pour partir vers le sud et Meghri, où elle rejoint la frontière iranienne. Nous progressons désormais vers le nord-est, avec au loin des cimes encore enneigées.

info-turk.be - 11 mai 2015
Au 44e anniversaire de son exil: Le journaliste contestataire Özgüden repris comme cible par les négationnistes;

Les milieux ultranationalistes turcs, dans leur récente campagne négationniste à l’occasion du centenaire du génocide de 1915, prennent le journaliste turc Dogan Özgüden comme cible. Pour un contestataire du régime d’Ankara, ces publications calomnieuses constituent une menace visant son intégrité et celle de ses proches.

http://egyptophile.blogspot.fr - avril 2015

D'origine arménienne, Arpag Mekhitarian naît le 24 janvier 1911 en Égypte, à Tanta dans le Delta. Il y fait sa scolarité, parlant couramment l'arménien et l'arabe.

En 1925, au décès de son père sa famille émigre vers la Belgique, un "petit" pays jusqu'alors inconnu pour lui. Il poursuit des études littéraires à Ixelles, puis "alors qu'il n'était encore qu'un jeune lycéen, il fut invité par Maurice Stracmans à donner une conférence sur la fabrication du papyrus à la Société Belge d'Études Orientales".

Biennale d’art: un Lion d’or pour le pavillon d’Arménie
LaLibre.be - 10 mai 2015

Arts visuels. - Bien sûr, le centenaire du génocide des Arméniens a dû jouer dans l’attribution du Lion d’or du meilleur pavillon de cette Biennale 2015 à l’Arménie, mais pas seulement. Pour l'exposition Armenity, une série d’artistes de la diaspora arménienne investit le monastère Mekhitariste sur l'île San Lazzaro degli Armeni à Venise. Et c’est un lieu magique, calme, beau, avec le cloître et les moines en noir entre les cyprès.

RTL - 9 mai 2015.

Pour regarder le reportage de Loïc Parmentier, cliquer ICI

Le président du parlement bruxellois Charles Picqué est revenu samedi sur la commémoration du génocide arménien au sein de l'assemblée bruxelloise il y a une semaine pour déplorer en termes à peine voilés, la difficulté qu'il a eue à gérer la situation liée à l'attitude de certains élus qu'il n'a pas cités.

Emir Kir, directement visé, s’est montré agacé devant les caméras de RTL-TVi.

Calendrier

24 Avr
Projection du film documentaire "I am not alone"- Creative Armenia
Date 24.04.2020 20:30