Conseil de l’Europe : le Belge Hendrik Daems est le nouveau président de l’Assemblée parlementaire

Le sénateur belge Hendrik Daems succède à la Suisse Liliane Maury-Pasquier, au poste de président de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE). La République d’Arménie est membre du Conseil de l’Europe depuis janvier 2001. (n.d.l.r.)

RIK DAEMS ELU PRESIDENT DE L’APCE

http://assembly.coe.int/nw/xml/News/News-View-FR.asp?newsid=7754&cat=15

APCE - 27/01

Rik Daems (Belgique, ADLE) a été élu Président de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE). Succédant à Liliane Maury Pasquier (Suisse, SOC), il devient le 33ème Président de l'APCE et le troisième représentant belge depuis 1949, après le « père fondateur » de l'Assemblée, Paul-Henri Spaak (1949-1951), et Fernand Dehousse (1956-1959). Il était le seul candidat en lice.

Dans son discours inaugural, le Président nouvellement élu a appelé l’Assemblée à mettre l’accent sur les valeurs plutôt que sur les intérêts nationaux. « Les intérêts divisent, mais les valeurs rassemblent », a-t-il déclaré. « Nous sommes envoyés par nos parlements nationaux, mais je doute que notre présence ici vise seulement à soutenir nos intérêts nationaux. Nous avons tous signé la Convention européenne des droits de l’homme et nous sommes ici pour défendre les droits de l’homme, l’État de droit et la démocratie », a-t-il souligné, ajoutant : « Nous sommes le Conseil de l'Europe, mais aussi un Conseil des Européens. Être égaux ne signifie pas être identiques, mais prôner et défendre les mêmes valeurs. Tel est le sens de "l’unité dans la diversité", telle est la mission du Conseil de l'Europe ».

Le Président a également souligné que le lien entre droits de l’homme et environnement serait une priorité pour lui – il plaide pour un nouveau protocole à la Convention européenne des droits de l’homme sur le climat. Il demandera au Comité des Ministres de donner suite à une précédente recommandation de l’APCE et de débuter les travaux rapidement à ce sujet. Une autre priorité sera l’égalité entre les femmes et les hommes, ainsi que la Convention d'Istanbul.

Le nouveau Président a enfin annoncé qu’il travaillerait dur afin que les trois branches du Conseil de l'Europe – l’Assemblée, le Comité des Ministres et la Secrétaire Générale – travaillent ensemble dans le cadre d’un « trilogue » afin de renforcer l’impact des travaux de l’Organisation. « Discuter à deux, c’est bien, mais à trois c’est mieux »!
« Notre politique doit être axée sur des résultats et avoir une incidence réelle sur la vie quotidienne de nos 830 millions de concitoyens », a-t-il conclu en annonçant qu’il souhaitait se rendre dans les 47 États membres pour faire mieux connaître les travaux de l'APCE dans tous les parlements nationaux. « Je serai un Président à plein temps ! », a-t-il déclaré aux membres.

Photo APCE