Présentation du livre de TANER AKCAM "Jugement à Istanbul, le procès du génocide des Arméniens (1919-1922) "- Bozar -29/05

Vendredi 29 mai 2015 à 19h30

Palais des Beaux-Arts (21 rue Ravenstein,1000 Bruxelles) Rotonde Bertouille 

C’est une grande figure intellectuelle turque que BOZAR reçoit en la personne de Taner Akçam. Il est professeur à la Clark University et titulaire de la seule chaire d’études dédiée au génocide des Arméniens.

Auteur d’une dizaine d’ouvrages et de nombreux articles, il a été l’un des premiers universitaires turcs à étudier la question du génocide et en est devenu l’un des meilleurs experts internationaux.

Taner Akçam sera interviewé par Eddy Caekelberghs (journaliste à la RTBF) sur son ouvrage récemment publié en français: "Jugement à Istanbul, Le procès du génocide des Arméniens", co-écrit avec Vahakn N. Dadrian (Éditions de l’Aube).  

Ouvrages les plus connus : Un acte honteux : le génocide arménien et la question de la responsabilité turque (Metropolitan Books, 2006) et The Young Turks’ Crime Against Humanity: The Armenian Genocide and Ethnic Cleansing in the Ottoman Empire (Princeton University Press, 2012), récompensé en 2003 par le Hourani Book Prize de la Middle East Studies Association.

Extraits de la biographie d'Akçam:  Pendant les années 1970, Akçam était actif au sein de groupes d'étudiants pro-démocratie. Alors qu'il était rédacteur en chef du Devrimci Gençlik  ("Jeunesse révolutionnaire"), un journal estudiantin de gauche démocrate, il s’est  fait condamner à huit ans de prison. Après un an d’emprisonnement, il parvient à s'évader et se réfugie en Allemagne où il reçoit l'asile politique.

En 1996, Akçam obtient son doctorat de l'Université de Hanovre. Il s'installe ensuite aux Etats-Unis en 2000 et enseigne aux universités de Michigan et Minnesota. Actuellement, il préside le département des études sur le génocide arménien de l'Université de Clark. 

Craignant des poursuites judiciaires en vertu de l'Article 301 (insultes à l'identité turque), Akçam a déposé une plainte contre la Turquie auprès de la Cour européenne des Droits de l'Homme. En octobre 2011, la Cour lui a donné raison, lui permettant d'utiliser le terme génocide sans conséquences judiciaires.   Akçam a été l'objet de plusieurs menaces de mort et de manœuvres d'intimidation de la part d'ultranationalistes turcs.   

Informations pratiques: Prix: € 6,00.Langue: Anglais.Production: BOZAR AGORA

Info & tickets +32 (0)2 507 82 00 – www.bozar.be 

http://www.bozar.be/fr/activities/99669-jugement-a-istanbul-le-proces-du-genocide-des-armeniens-1919-1922