Reconnaissance du génocide des Arméniens : Georges Dallemagne décoré par le président de la République arménienne

COMMUNIQUE Groupes cdH de la Chambre et du Sénat – 07/09

A l’invitation du président arménien Serge Sargsian, Georges Dallemagne, député fédéral,  était en visite en Arménie ces derniers jours. A cette occasion, Georges Dallemagne a reçu des mains du président de la République la médaille de la Reconnaissance pour sa contribution à la reconnaissance du génocide arménien par la Belgique en 2015, pour sa participation au développement des relations d’amitié arméno-belges et à l’expansion de la coopération inter-parlementaire entre la République d’Arménie et le Royaume de Belgique.

Dans son discours, le président arménien a aussi rappelé la participation de Georges Dallemagne, alors patron de l’équipe d’intervention rapide de Médecins sans Frontières, à l’aide humanitaire internationale parvenue en Arménie lors du tremblement de terre de 1988. C’était la première fois qu’une équipe humanitaire occidentale opérait au-delà du rideau de fer, en territoire soviétique.

Au nom du groupe cdH à la Chambre, Catherine Fonck, cheffe de groupe, tient à féliciter Georges Dallemagne pour cette décoration en remerciement de son investissement important pour la reconnaissance du génocide des Arméniens.

Par ailleurs, Georges Dallemagne a pu visiter la région du Nagorno-Karabag, un territoire montagneux largement habité par des Arméniens qui a repris son indépendance de l’Azerbaïdjan il y a 25 ans. Depuis lors, les négociations entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan s’enlisent. Le député humaniste a pu constater la situation encore très tendue sur la ligne de front.

Pour Georges Dallemagne, « la diplomatie européenne est malheureusement très peu active dans ce conflit. Pourtant, notre sécurité dépend aussi de la stabilité du sud Caucase ».