Église Apostolique Arménienne Sainte-Marie-Madeleine (hy)

Église apostolique arménienne Sainte-Marie-Madeleine

Rue Kindermans 1a, Ixelles.


Église commanditée par la Fondation pour l'Église arménienne de Belgique et conçue par l'architecte arménien Haik Mardikian (1938) et l'ingénieur Jacques Kupélian.

Relevant du postmodernisme, le bâtiment s'inspire de l'ancienne église arménienne de la Sainte-Croix, sur l'île d'Akdamar (lac de Van), actuellement en Turquie, datant du Xe siècle.

Suivant une demande de permis de bâtir introduite en 1985, l'édifice reçoit sa première pierre en novembre 1986 et est inauguré le 06.05.1990 en présence du Catholicos de tous les Arméniens, le Patriarche suprême Vasken Ier. Cette église est le premier et unique édifice religieux des Arméniens en Belgique.

La forme des églises arméniennes évoluera peu au cours de son histoire et l'église de Bruxelles relève du modèle traditionnel : plan cruciforme, avec coupole centrale sur tambour.

  

Plan

Édifice de plan centré, en croix grecque sous coupole, orienté nord-ouest (entrée) – sud-est (autel). La coupole repose sur un tambour octogonal, inscrit dans un carré. La structure carrée est soutenue par quatre arcs monumentaux en béton, s'entrecroisant partiellement. À la croisée des arcs, une petite chapelle, de plan pentagonal, est aménagée. Chaque bras de la croix grecque est couvert d'une vaste voûte en berceau brisé.

Élévation

Particulièrement abstrait et lisse, le bâtiment s'inscrit en retrait de la voirie et profite du dégagement de la cour qui le borde pour jouer au mieux des formes géométriques pures qui le constituent. Élévation de deux niveaux, alternant des bandeaux de pierres de Bourgogne, blanche et rose, et percée de baies à arc en plein cintre. Les façades, quasi identiques, sous pignon à rampants droits, sont percées, au premier niveau, de deux baies oblongues, devancées chacune d'un pilastre à 45°, tamisant la lumière provenant de l'extérieur. Entre ces deux baies prend place soit une porte, soit une petite fenêtre. Côté rue Kindermans, la porte principale, quasi carrée, en afzélia, est couronnée par un arc ménageant un tympan frappé de la croix arménienne. Portant une inscription en arménien qui se traduit par « je suis la lumière du monde », elle est dotée d'un large encadrement rectangulaire à entrelacs. Chaque pan du tambour octogonal est percé d'une baie. Coupole sous toit conique. Toiture en cuivre.

Intérieur

L'architecte s'inspire résolument des modèles antérieurs des églises arméniennes. L'intérieur est particulièrement sobre. Sur tambour ajouré, coupole aveugle hémisphérique, recouverte de feuilles d'or. Grands arcs de la coupole reposant sur des colonnes moulées en béton et veinées en faux marbre, à chapiteau antiquisant moulé. Murs enduits, de couleur terre de Sienne. Sol dallé en marbre blanc et en marbre gris. Maître-autel dans l'axe, en marbre blanc, surélevé et exalté par une abside en béton, scandée de petits arcs en marbres blanc et gris alternés. Petites chapelles latérales abritant respectivement la cuve du baptistère (sud), l'orgue (ouest, facteur Patrick Collon de Laeken, 1991) et un petit escalier menant au sous-sol (nord). Sous-sol occupé par une vaste salle de réunion, des sanitaires et un bureau.
Source : www.irismonument.be

*******

 

E–bulletin du bureau du Primat du diocèse Arménien de France : No. 23 Tome 3, le 04 Septembre 2016:

Création de paroisses apostoliques arméniennes en Belgique

Le secrétariat de Monseigneur Vahan Hovhannisian, le Délégué pour l’Europe Occidentale du Catholicosat de tous les Arméniens, a la joie de vous annoncer, que grâce aux effort et au travail de son vicaire en Belgique, Révérend Père Zadik Avedikian, les 25 et 26 août 2016 respectivement ont été créés les paroisses Apostolique Arméniennes Saint Grégoire de Narek à Anvers et Saint Nerses Chnorhali à Liège.

Les fondateurs de ces paroisses ont minutieusement pris connaissance des statuts traditionnels, ils ont approuvé unanimement, et donné naissance à ces deux structures ecclésiales et communautaires. Bien évidement c’est le fruit du travail de plusieurs rencontres et de réunions avec les membres des communautés respectives et ceci depuis des mois.

Au cours de ces réunions, ont été élus les Conseils Paroissiaux, qui se sont engagés de faire le travail nécessaire pour l’union de ces paroisses et la création du Diocèse de l’Eglise Apostolique Arménienne en Belgique. Le Père Zadik Avedikian, à travers d’une fondation, représentant des Eglises Orthodoxes Orientales Près-Chalcédoniennes en Belgique, fait le travail auprès du Royaume de Belgique pour la reconnaissance du culte Apostolique Arménien par l’Etat Belge, dont les conséquences, pour plusieurs raisons, seront bien bénéfique à notre communauté ecclésiale. Nous souhaitons bonne chance à cette entreprise importante.