Interpol traque pour Ankara les intellectuels turcs réfugiés en Europe

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - 07/09/2018

Le Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] - qui avait oeuvré sans relâche en 2011/2012 en faveur de la libération de l'éditeur et défenseur des droits humains turc Ragip Zarakolu - relaye ici un appel urgent émanant de cet intellectuel réfugié en Suède, pays où il a obtenu l'asile politique.

En effet, la Turquie poursuit le harcèlement à l'encontre de Ragip Zarakolu et a lancé un mandat d'arrêt Interpol, une notice rouge en vue de son arrestation, afin de le faire comparaître de force devant la 3e Cour criminelle d'Istanbul le 28 septembre 2018.

L'Europe et la France dite des droits de l'homme ne peuvent continuer à être complices de la "dictaturque" : l'instrumentalisation d'Interpol par l'État répressif turc est indécente. Tout comme l'est la docilité d'Interpol à l'égard d'Erdogan. Ce mécanisme policier ne peut pas, ne doit pas servir à la traque des intellectuels turcs réfugiés en Europe. Agissez maintenant ! Le Collectif VAN a traduit ci-dessous l'appel poignant de Ragip Zarakolu.

Appel de Ragip Zarakolu à faire cesser le harcèlement

Le harcèlement continue. Six ans plus tard, rien n'a changé et je suis dans la même situation. J'avais été arrêté injustement et illégalement en octobre 2011. En avril 2012, j'avais été relâché suite à une mobilisation nationale et internationale, et exclu des audiences. Suite à une prétendue réforme juridique, la 14e Cour criminelle spéciale a été dissoute.

Les juges et les procureurs du tribunal ont été arrêtés en 2016 pour avoir soutenu le coup d'Etat. Dans un tel contexte, mon procès aurait dû être abandonné, mais ils ont envoyé tous les dossiers me concernant à la 3e Cour criminelle pour que la procédure se poursuive. Six ans plus tard donc, la 3e Cour criminelle d'Istanbul a adressé au ministère de la Justice un mandat d'arrêt pour Interpol, une notice rouge en vue de mon arrestation, afin de me faire comparaître de force devant le tribunal. Et ceci constitue seulement de l'irrespect et du harcèlement.

Je vous suis reconnaissant pour votre solidarité durant la période de mon arrestation et de ma détention en 2011-2012. Je dois malheureusement vous informer que nous sommes revenus au point de départ. C'est même pire aujourd'hui, nous sommes passés d'une arrestation illégale au harcèlement international. On dirait que mes efforts continus en faveur des droits humains, des droits des minorités, de la liberté d'expression, de la paix, l'expression de mes pensées et mes écrits les dérangent toujours. Quoi qu'il en coûte, quel que soit le temps que cela prendra, je continuerai.

La date de ma prochaine convocation devant le tribunal est le 28 septembre 2018. Une campagne pour obtenir l'annulation de cette décision avant l'audience est indispensable. Merci d'avance pour votre sensibilité à ma cause.

Le 1er septembre 2018 Ragip Zarakolu Journaliste/auteur, éditeur, défenseur des droits de l'homme, lauréat du prix de L'Association Internationale des Spécialistes des Génocides (IAGS 2007 Sarajevo), etc.

Traduction : Collectif VAN – 7 septembre 2018 – www.collectifvan.org

Version originale en anglais : Ragip Zarakolu's call

The harassement is going on; 6 years later nothing changed and i am in the same situation. In an unjustly and unlawful way, i had been arrested in october 2011. In april 2012, i had been released as a result of domestic and international campaigns. And i was excluded from hearing.

In consequence of so-called legal reform, special 14th criminal court has been dissolved. The judges and prosecutors of the court have been arrested in 2016 for supporting the coup. In these state of things, the court case should be dropped but they sent my whole case files to the 3rd criminal court for proceedings.

6 years later, istanbul 3rd criminal court issued a warrant to justice ministry for interpol, a red notice for my arrest and to appear in court by force. And this means only disrespectfulness and harrassement. I am grateful to you for your solidarity during my arrestment in years 2011-12.

Unfortunately, i must inform you that now we returned our first starting point. Even it is worst today: from unlawful arrest to international harrassement.

It seems that my ongoing efforts for human rights, minority rights, free speach, peace, and declaring of my thoughts and writings still disturbs them. No matter what it takes, no matter how long it takes, i will be on my way.

My next scheduled court date is september 28, 2018. A campaign for annuling this decision before the hearing is necesssary. Thanks in advance for your sensibility.

01.09.2018 Ragip Zarakolu Journalist/author, publisher, human rights defender, award winners of international association of genocide scholars (iags 2007 sarajev0), etc.

 

Hay Online Pdf